Quand mettre une prothèse oculaire ?

Prothèse oculaire

Après l’ablation chirurgicale d’un œil suite à un accident ou un traumatisme, la pose d’une prothèse oculaire est recommandée.

En plus de favoriser le bon fonctionnement des paupières, cet implant redonne confiance au patient en améliorant l’aspect extérieur de l’œil.

On parle couramment d’un « œil de verre » ou d’un « faux œil ». Il ne s’agit pas réellement d’un œil, mais d’une coquille qui recouvre les structures de l’orbite.

Si vous ou l’un de vos proches possédez une prothèse oculaire ou pourriez en avoir besoin à l’avenir, nous vous invitons à en savoir plus dans cet article.

Qu’est-ce qu’une prothèse oculaire ?

Les prothèses oculaires sont un moyen de traitement très répandu chez les personnes ayant perdu un œil. Peu importe l’âge et le sexe, une prothèse oculaire est posée après l’ablation d’un œil à la suite d’un traumatisme oculaire, d’une maladie ou d’une malformation.

Il faut savoir que le but de celle-ci est de produire une apparence faciale harmonieuse ainsi que de renforcer le confort de l’orbite vide. De nos jours, une prothèse oculaire se compose d’un implant circulaire qui est inséré dans l’orbite, puis recouvert de tissu oculaire dit conjonctive.

Un disque en acrylique fin et incurvé, destiné à reproduire l’aspect d’un œil naturel, est glissé sur l’implant. Ce dernier est si réaliste qu’il contient même un iris, une pupille ainsi que des vaisseaux sanguins. D’ailleurs, il est possible de l’enlever, de le nettoyer et de le remplacer en cas de besoin.

Vous pouvez désormais commander un œil sur mesure conçu spécialement pour vous par un fabricant spécialisé dans les prothèses oculaires. Nous vous invitons à visiter le site www.dencott.com, qui met à votre disposition lentille kératocône, lentille de contact rigide, lentille de contact sur-mesure, prothèse oculaire, et bien plus encore.

Quand faut-il poser une prothèse oculaire ?

Les yeux prothétiques permettent de conserver l’apparence d’une personne après la perte d’un œil. Cette perte peut être le résultat d’une blessure ou d’une maladie, comme une tumeur de l’œil, une infection ou un glaucome.

Après le retrait de l’œil au cours d’une procédure chirurgicale appelée énucléation, le médecin fixe les muscles contrôlant l’œil naturel à un implant, lui permettant de soutenir la prothèse oculaire.

Bien que cela ne rétablisse pas la vision, la fixation des muscles à l’implant permet au nouvel œil de bouger en harmonie avec l’autre œil.

Chirurgie prothétique de l’œil : à quoi faut-il s’attendre ?

L’ablation d’un œil endommagé est généralement effectuée sous anesthésie locale. De plus, des sédatifs et des analgésiques peuvent être administrés par voie veineuse pour réduire l’anxiété et la douleur.

Après une intervention chirurgicale visant à retirer l’œil naturel, un implant oculaire en boule est placé de manière permanente et en profondeur. Ensuite, une prothèse retirable est créée pour s’adapter à cet implant.

Une autre chose à prévoir après l’opération est la prise d’antibiotiques par voie orale, qui peut être prescrite pendant plusieurs jours. Pour limiter la douleur, vous recevrez également un traitement antalgique. La cavité oculaire est maintenue couverte et bénéficie du temps nécessaire à sa guérison.

Une fois la cicatrisation terminée, un oculariste réalise une empreinte en cire de l’avant de l’orbite. L’oculariste fabrique une prothèse oculaire sur mesure qui s’adapte à l’implant oculaire.

Un nouvel iris (partie colorée de l’œil) et des vaisseaux sanguins sur la zone blanche sont soigneusement peints à la main pour correspondre à l’œil sain. Toutefois, cette prothèse ne permet pas de réparer la vision.

Il convient également de mentionner que l’orbite peut continuer à changer de forme après l’opération. C’est pourquoi un ajustement et une adaptation supplémentaires de la prothèse sont parfois requis pendant les semaines ou les mois qui suivent la mise en place initiale.

Comment prendre soin d’une prothèse oculaire ?

Bien que la prothèse oculaire ne demande pas de soins intensifs, un nettoyage régulier s’impose tout de même. Voici quelques conseils pour vous aider à garder votre œil prothétique propre et fonctionnel :

– Une fois par mois, retirez la partie en acrylique de votre prothèse oculaire et lavez-la bien à l’eau et au savon. Séchez-la avant de la replacer dans votre orbite.

– Placez votre prothèse oculaire dans votre orbite avec un piston adapté.

– Rincez votre prothèse en acrylique pour éliminer les débris.

– Évitez de retirer la prothèse en acrylique très souvent.

– Sauf si votre médecin en décide autrement, dormez toujours avec votre prothèse bien en place.

– Humidifiez votre prothèse en acrylique avec un collyre lubrifiant.

– Faites polir votre prothèse par votre oculariste une fois par an.

– Changez votre prothèse une fois tous les cinq ans.

Le nettoyage de votre prothèse à domicile peut aider à réduire les débris et les dépôts de protéines, mais vous devrez tout de même consulter régulièrement un oculariste pour un nettoyage et un polissage professionnels. Cela permet d’éliminer les dépôts tenaces et les infiltrations bactériennes.

En ce qui concerne les gouttes ophtalmiques lubrifiantes, vous pouvez les appliquer sur votre prothèse oculaire pour soulager la sécheresse et l’irritation. Pour ce faire, inutile de verser directement les gouttes dans votre œil. À la place, étalez doucement les gouttes sur la surface de la prothèse avec votre doigt.

Quel est le rôle des acides aminés essentiels ?
Conseils pour fortifier ses défenses immunitaires